Recent Posts

 

Les différents types de pathologies IMC

Les différents types de pathologies IMC

L’infirmité motrice cérébrale (IMC) ou paralysie cérébrale est la séquelle d’une atteinte cérébrale précoce. Elle se traduit par des troubles : de la motricité : touchant le mouvement et la posture et/ou de certaines fonctions cognitives.

Selon les troubles affectant la fonction motrice, l’infirmité motrice cérébrale peut être divisée en deux principaux groupes à savoir : IMC spastiques et IMC non spastiques. Chacun a de multiples variations et il est possible d’avoir un mélange des deux types.

  1. La paralysie cérébrale spastique constitue le type le plus courant (représente 70% à 80% des cas) d’infirmité motrice cérébrale. La spasticité implique une augmentation du tonus musculaire. Les muscles se contractent continuellement, rendant les membres résistants à la flexion ou à la relaxation.
  2. La paralysie cérébrale non spastique représente 20% des cas d’infirmité motrice cérébrale. La non-spasticité implique une diminution et / ou une fluctuationle du tonus musculaire. L’une des principales caractéristiques de la paralysie cérébrale non spastique est le mouvement répétitif involontaire.
    La paralysie cérébrale non spastique est divisée en deux groupes : la dyskinétique (15% des IMC), implique un tonus musculaire mélangé (parfois hypotonique et parfois hypertonique) et l’ataxie (5% des IMC), affecte les mouvements coordonnés donc les enfants IMC ont des
    problèmes avec d’autres habiletés motrices comme l’écriture, l’utilisant de leurs doigts pour de bons mouvements et ils peuvent également avoir des ennuis avec le traitement visuel et/ou auditif.

Dans certains cas, il peut y avoir une combinaison de plusieurs formes de paralysie cérébrale où les déficiences d’un enfant peuvent appartenir aux deux catégories, spastique et non spastique, appelée paralysie cérébrale mixte.

Safa
No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website